Napperons de bois

Pour Noël, Henri voulait fabriquer des napperons pour mes parents. Il faut dire qu’au cours des derniers mois, il est passé maître dans l’art de la fabrication de napperons comme celui-ci, surtout depuis qu’il a commencé à y ajouter des paillettes, des feuilles d’automne et des lettres de papier, mais pour mes parents, je voulais quelque chose de plus « adulte », disons.

Je lui ai proposé de peindre des napperons de bois et il a beaucoup aimé l’idée. Honnêtement, je ne pensais pas que le résultat serait aussi réussi (et je ne pensais pas en parler ici) alors je n’ai pas pris de photos pendant. De toute façon, c’est bien simple : coller des morceaux de ruban-cache sur des napperons de bois, peinturer l’ensemble du napperon de la couleur choisie (si le napperon est vernis, je vous suggère d’utiliser une peinture à l’huile et, pour un effet plus uniforme, je vous suggère d’utiliser une peinture aérosol), retirer le ruban-cache lorsque la peinture est sèche, vernir au besoin le produit fini. Voici donc ce que ça a donné:

Napperon_02

Napperon_04

Napperon_05

Napperon_09

J’aime beaucoup le côté très graphique et le contraste entre le brun foncé des napperons et la peinture blanche. La prochaine fois, j’aimerais refaire les étapes avec une deuxième couleur. Et une troisième, peut-être.

D’autres ornements

Platre+Feuille_78

J’ai eu l’idée pour ces ornements cet automne, un peu avant l’Halloween. Nous avons donc profité des dernières belles journées pour cueillir quelques feuilles et quelques fleurs. Pour le reste, voici ce qu’Henri et moi avons fait :

1. Faire sécher les fleurs et les feuilles sous une pile de gros livres (quelques mots, en anglais, sur la technique du pressage des fleurs ici).

Platre+Feuilles_38

Platre+Feuilles_54

2. Avec des bandes de carton épais, mais souple, fabriquer des moules ronds de grosseurs variées et les fixer sur un carton épais avec de la colle chaude, de façon à boucher tous les trous qu’il pourrait y avoir entre les deux cartons.

Platre+Feuilles_06

3. Préparer du plâtre de Paris (en suivant les instructions sur l’emballage), le couler dans les moules de carton et placer les fleurs et les feuilles sur le dessus.

Platre+Feuilles_66

Platre+Feuilles_64

Platre+Feuilles_61

4. Lorsque le plâtre est bien sec, démouler les ornements (vous pourriez ensuite avoir besoin d’en sabler les côtés puisqu’une fine couche de carton pourrait rester coller). En séchant, il est possible que les feuilles décollent un peu; ça s’arrange.

5. Vernir l’ornement délicatement pour le protéger. Le vernis permettra aussi de recoller les feuilles sur le plâtre, au besoin.

6. Fixer une corde ou un ruban à l’arrière avec de la colle chaude.

Platre+Feuille_77

Photogramme

Je suis entrée pour la première fois dans une chambre noire à 9 ans, pendant mon été au camp de jour. Nous avions fait des photogrammes, et j’avais adoré ça. Au printemps dernier, pendant son cours d’arts, Henri a pu lui aussi expérimenter avec la lumière et le papier photo (nous avons imprimé nos mains) et lorsque nous sommes tombés sur du papier pour impression solaire, récemment au Musée McCord, nous avons tout de suite eu envie de retenter l’expérience.

Comme ça se fait à la lumière du soleil, le temps de d’exposition est très long (dans notre cas, 18 minutes). Nous avons donc troqué nos mains pour des feuilles et des fleurs d’automne ramassées dans la ruelle. Et, à la différence du papier photo, le papier que nous avons acheté est texturé, l’impression se fait en bleu, plutôt qu’en noir et les deux côtés de le feuille peuvent être utilisés. Au final, nous avons obtenu de belles petites images qui seront bien jolies encadrées.

Les étapes:

  1. Placez les objets sur la feuille. S’ils sont légers, placez une vitre sur le dessus pour qu’ils restent bien en place.
  2. Attendez le temps voulu (10 minutes en plein soleil, jusqu’à 10 minutes de plus, si c’est nuageux). La feuille deviendra de plus en plus blanc où il n’y a pas d’objets, mais les couleurs s’inverseront au rinçage.
  3. Recommencez au verso de la feuille.
  4. Lorsque les deux côtés sont exposés, rincez abondemment à l’eau courante.
  5. Faites sécher.

Fabriquer un napperon : projet gagnant

Avez-vous des périodes dans l’année où plusieurs anniversaires sont condensés? Nous, c’est en ce moment. C’est Julien qui part le bal le 24 mai, suivi de Lucie, la fille d’une de mes cousines, puis de ma mère, de mon père et d’Adèle. Pour toutes ces occasions, Henri prépare des cadeaux lui-même : c’est donc dire que nous avons la tête pleine de projets ces jours-ci et que vous les verrez certainement passer ici bientôt.

Pour Lucie, qui a eu deux ans la semaine dernière, Henri a fabriqué un napperon. L’idée – toute simple – vient du cours d’art qu’Henri suit depuis quelques mois. À la session d’automne, la professeure avait proposé ce projet et ça a été un succès retentissant. De mon côté, j’aime la facilité d’exécution, les innombrables possibilités et la durabilité du produit fini. Henri, lui, adore créer un objet dont il peut se servir pour vrai.

Pour le faire, vous aurez besoin de :

  • vinyle transparent autocollant coupé à la grandeur désirée (prévoir le double de la longueur, le vinyle sera plié en deux)
  • des choses pour mettre à l’intérieur du napperon : au cours d’art, la professeure avait proposé des plumes; pour le napperon de Saint-Valentin (qu’Henri utilise tous les jours depuis février), j’avais acheté des coeurs prédécoupés et des brillants de toutes sortes de couleurs; cette fois, j’y suis allée avec des ronds découpés dans des papiers acétate de différentes couleurs.

Ensuite :

  1. Décoller le papier sur l’arrière de la moitié du vinyle.
  2. Coller vos différents matériaux sur le vinyle.
  3. Retirer le papier de la seconde moitié du vinyle et replier le vinyle pour fermer le napperon.

Comme vous pouvez le voir, c’est tout simple. Un beau projet passe-partout à faire avec des enfants en bas âge.

Un t-shirt

Hier, c’était la fête de Julien. Pour l’occasion, Henri lui a fait un t-shirt – un superbe projet à réaliser avec un enfant de 3 ans d’abord parce qu’il est très simple et rapide, mais aussi parce qu’Henri est extrêmement fier de voir son père porter sa création.

Il vous faudra :

  • un chandail
  • de la peinture à tissu
  • des éponges
  • une feuille de papier à stencil (j’ai choisi cette sorte-là parce qu’elle est très facile à couper et, surtout, parce qu’elle est plus épaisse qu’un papier régulier et tient plus facilement en place grâce à son propre poids).

Ensuite :

  1. Découper le motif du pochoir : j’ai choisi un motif très géométrique que j’ai d’abord dessiné à l’ordinateur pour minimiser le risque d’erreurs.
  2. À l’éponge, appliquer la peinture.
  3. Retirer le pochoir et laisser bien sécher.
  4. Sceller la peinture à l’aide d’un fer à repasser pendant au moins 5 minutes (ne pas oublier de mettre un linge à vaisselle ou quelque chose du genre entre la peinture et le fer).
  5. Donner le cadeau! Si vous êtes comme Henri, vous ne pourrez pas attendre au jour de la fête et le donnerez immédiatement.

Guirlande de fanions pour la chambre d’Henri

C’était un des projets sur la liste et nous avons enfin pris le temps cette semaine de fabriquer une guirlande pour la chambre d’Henri. J’aime beaucoup les fanions et je trouvais que l’idée d’en accrocher sur le store était bien intéressante. C’est donc ce que nous avons fait.

Matériel:

  • feutres épais de différentes couleurs (le même qu’ici)
  • fil de métal
  • bâton, dont le diamètre correspond à la grosseur désirée pour les anneaux entre les fanions
  • pinces et ciseaux

1. Fabriquer un gabarit pour les triangles (les miens font 3,5 pouces par 4 pouces de hauteur) et reproduire la forme sur les feutres.

2. Découper les feutres et percer de petits trous à la base des triangles.

3. Pour fabriquer les anneaux, enrouler le fil de métal autour d’un bâton plusieurs fois (pour donner un ressort, en quelque sorte) puis retirer le ressort du bâton. Couper les anneaux à l’aide des pinces.

4. Enfiler les fanions sur les anneaux et suspendre au store.

+++

D’autres beaux fanions ici et ici.

Revues pour enfants et petit jardinage

Si vous lisez le blogue de L’abricot, vous savez que Julien et moi aimons beaucoup les revues. C’était donc tout naturel de partager notre plaisir avec Henri, si bien que je l’ai abonné à deux revues cette année. Depuis quelques mois, il attend avec impatience ses numéros de Pomme d’api qu’on lit ensuite d’un bout à l’autre, plusieurs fois. Cette semaine, il a reçu son premier numéro de Petites mains, une revue française de bricolages et de recettes pour les 3 à 8 ans. Je m’attendais à ce qu’il aime la revue, mais pas à ce point. Il a immédiatement voulu réalisé TOUS les projets. Pour la première journée, nous nous sommes limités à un gâteau et à ce petit jardin de pots qu’Henri et Julien ont fait ensemble.

Note : si vous êtes étudiant et que vous voulez abonner un enfant à ces revues, elles sont disponibles (beaucoup moins chères) sur Rabais Campus.

Téléchargez et découpez

J’aime beaucoup les objets de papier à assembler (je vous montrais des exemples de villes de papier ici); je trouve qu’ils font preuve d’ingéniosité, en plus d’être très jolis. Je n’ai donc pas pu résister à ce projet, tiré de l’article « Rainy Day Fun : Free Printable Toys » paru aujourd’hui sur le site Apartment Therapy. Un projet absolument magnifique que je ferai assurément avec Henri lors d’une prochaine journée de pluie!

Différents motifs à imprimer sont disponibles sur le site, de sorte qu’il est possible de créer n’importe quel paysage. En fait, le site Mr Printables regorge de projets à imprimer et à utiliser : cartes d’invitation, jouets de papier, outils pédagogiques, dessins à colorier… tout y est!

Et si, comme moi, vous aimez les projets faits en papier, je vous invite à jeter un oeil sur la boutique en ligne Upon a Fold, dont l’inventaire est incroyable (j’en ai déjà parlé ici). Par exemple :

Sources : 1, 2, 3, 4, 5.

Enfin, pour un autre beau projet en papier, vous pouvez voir celui-ci dont Julien avait parlé sur le blogue de L’abricot il y a quelque temps déjà.

En avez-vous d’autres à ajouter? Je suis curieuse de les voir!

Bricolage avec Henri : un petit coussin

Cette année, Henri a fabriqué des cadeaux de Noël. En plus de ces ornements, il a fait ce joli coussin pour mes parents. L’idée – géniale – est de Julien. Extrêmement facile à réaliser, ce bricolage convenait parfaitement à Henri qui s’est découvert récemment une passion pour le découpage.

Il vous faudra:

  • un coussin
  • un tissu de dimension suffisante pour fabriquer la housse (ou une housse de couleur unie)
  • des retailles de tissus aux motifs variés
  • une paire de ciseaux
  • un fer à repasser
  • une feuille d’adhésif thermocollant pour tissus

1. Faire adhérer un côté l’adhésif thermocollant aux retailles de tissus à l’aide du fer à repasser.

2. Découper les retailles en petits morceaux de tailles et de formes variées.

3. Placer les morceaux sur le grand tissu qui servira à faire la housse (ou sur la housse déjà faite) et les coller en place à l’aide du fer à repasser.

(Remarquez le H dans le coin gauche et le X-pour-un-bisou dans le coin droit)

4. Coudre la housse selon les instructions suivantes (dessinées par Julien):

A. Couper une bande de tissu, dont la longueur équivaut à 2,5 fois celle du coussin et la largeur est au moins 1 pouce plus grande que celle du coussin ;

B. Replier deux fois le haut de la bande de tissu et faire une couture droite (répéter avec le bas du tissu) ;

C. Placer le tissu à l’envers et le replier en accordéon. Le haut du tissu devra être superposé au bas, de façon à couvrir complètement le dos du coussin ;

D. Coudre les deux côtés et couper l’excédent de tissu avec des ciseaux frisés pour éviter que les côtés s’effilochent (si vous n’avez pas de ciseaux frisés, vous devrez faire un bord aux côtés en même temps qu’au haut et au bas de la bande de tissu, donc à l’étape B) ;

E. Remettre le tissu à l’endroit.

Henri décore encore le sapin

Cette année, Henri fabrique lui aussi des cadeaux de Noël. J’ai fait de nouveaux ornements avec lui pour donner aux amis, avec des napperons en feutre épais que j’ai achetés en rabais chez Casa Luca pendant la vente-trottoir cet été. J’ai acheté les décorations pour les petits sapins dans différents magasins de matériel de bricolage (Omer DeSerres et Brault & Bouthillier, il me semble).

Henri a tellement aimé le résultat qu’il a fait deux sapins de plus pour les mettre dans notre arbre.

1. Découper les sapins dans le panneau de feutre.

2. Décorer avec des boules, des brillants, des paillettes (le tout collé à la colle chaude).

3. Passer un fil dans le haut du sapin pour pouvoir l’accrocher au sapin.