Auto-promotion : Ciné-bulles 28-3

Le nouveau Ciné-bulles est en kiosque. J’y signe une critique du film Coco Chanel et Igor Stravinsky de Jan Kounen.

Film de clôture au Festival de Cannes en 2009, Coco Chanel et Igor Stravinsky, le plus récent long-métrage de Jan Kounen (99 francs, Blueberry), a souffert d’être sorti peu après Coco avant Chanel d’Anne Fontaine. Pourtant, l’épisode évoqué par Kounen débute là où se terminait celui de Fontaine. Et c’est leur seul point commun. La relation entre Chanel et Stravinsky étant peu documentée, Kounen a choisi d’aborder en parallèle les processus de création de deux artistes, ainsi que l’intensité de leur relation, plutôt que de s’en tenir à la biographie. […]

Il en résulte un long-métrage avec peu de dialogues qui laisse une place prépondérante au visuel. Kounen, qu’on connaît pour sa flamboyance, joue ici de classicisme et mise sur des effets de caméra plutôt traditionnels : clairs-obscurs, jeux de mise au point et de profondeur de champ fréquents.

«Passion à fleur de peau», page 56.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s