Journée d’été

Dans la ruelle, il y a un voisin (une voisine?) pianiste. L’été, quand ses fenêtres sont ouvertes et que je suis dans la cour, je l’entends jouer, doucement. C’est un peu lointain, toujours beau.

En révisant les épreuves de Gynobilis lundi, je l’écoutais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s