Ma plus belle trouvaille

La première fin de semaine de juillet est souvent la plus belle pour les ventes de garage – à tout le moins, c’est la plus chargée. Samedi midi, entre chez nous et chez des amis, il y en avait 4 sur moins de 4 rues. Julien a insisté pour en visiter une dernière. Tant mieux : j’y ai fait ma plus belle trouvaille. À vie.

Une maison en fer blanc qui fait près d’un mètre par un demi. Le monsieur qui la vendait dit qu’elle date des années 50; semble-t-il qu’il a aussi les meubles qui vont dedans et il va nous téléphoner s’il les retrouve. Elle est MAGNIFIQUE.

Je ne sais pas si vous avez vu ça passer cette semaine : une garderie où il n’y a « Pas de filles ou de garçons ici, seulement des amis. Pas de jeux de rôles stéréotypés ». (je cite Silvia Galipeau) Ceux qui me connaissent savent déjà que je suis en d’accord avec cette approche – je crois fermement qu’un garçon peut jouer avec une poupée et une fille, avec une auto (ou un garçon avec une auto et une fille avec une poupée, ensemble, en même temps, en alternance, où ils veulent…)*. C’est aussi pour ça que j’adore cette maison : ici, pas de rose, ni de bleu, mais une reproduction fidèle d’une petite maison de plain-pied (j’allais écrire bungalow, mais Antidote me corrige) qui permet à tous les enfants de s’y retrouver et, j’imagine, de pouvoir jouer avec longtemps sans avoir peur de l’image que cela projette.

En plus, avec ces grandes pièces faciles d’accès, Henri peut y faire entrer des autos et la maison devient un garage, des animaux et c’est un zoo, un bonhomme et c’est redevenu une maison, un bonhomme aux cheveux blonds et c’est chez nous.

*Même chose chez les adultes, cela étant dit. Aussi, si jamais vous vous intéressez aux questions de genre, je vous invite à lire ce blogue (en anglais) que j’ai découvert il y a quelques semaines. Avec humour, la mère de C.J. raconte ses aventures quotidiennes. Je la cite : « RaisingMyRainbow.com is a blog about the adventures in raising a slightly effeminate, possibly gay, totally fabulous son. (…) And it’s about raising C.J. (age 4), the most enchanting child you will ever meet with an insane knack for art and color, interior design and dance.  His passions include Barbie, Disney Princesses, Strawberry Shortcake and women’s hair and shoes.  Paula Deen holds a special place in his heart ».

Une réflexion sur “Ma plus belle trouvaille

  1. La chambre d’Henri « Le petit abricot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s