Le livre du jour : New York en pyjamarama

Dès que je l’ai vu sur le blogue de Marianne, j’ai eu envie d’avoir New York en pyjamarama (merci pour la découverte!). Je l’ai commandé sur Amazon et il est arrivé aujourd’hui. Le colis était sur le pied de la porte au moment où Henri est revenu de chez ses grands-parents. Quelle belle surprise ça a été avant le dodo!

Basé sur un vieux principe d’animation (les auteurs parlent ici d’ombro-cinéma, alors que Rufus Butler Seder réfère à la scanimation pour sa célèbre série de livres dont Gallop!) ou de jouet optique, les images s’animent lorsque l’on déplace une feuille d’acétate rayée sur les pages. Le résultat est très intéressant, d’autant plus que les illustrations de Frédérique Bertrand sont à la fois vivantes et très belles. À cela s’ajoute une histoire courte amusante, sur toile de fond New Yorkaise. Tout y est, donc, pour que nous aimions beaucoup!

New York en pyjamarama
Texte de Michaël Leblond
Illustrations de Frédérique Bertrand
Éditions du Rouergue

Si vous aimez, le tandem a également signé Lunaparc en pyjamarama, dont vous pouvez voir la vidéo ici.

3 réflexions sur “Le livre du jour : New York en pyjamarama

  1. Bonjour et merci pour votre votre gentille chronique sur « New York ». J’espère que vous aurez l’occasion de lire « Lunaparc » qui, même s’il repose sur le même principe, est très différent.

    La Scanimation de Rufus Butler Seder est un procédé breveté qui associe le principe de l’ombro-cinéma à un système qui permet au Rodhoïd de glisser automatiquement sur la page striée, lorsque l’on tourne les pages du livre.
    Le principe de l’ombro-cinéma est dans le domaine publique. Il est très ancien (fin XIXe siècle). Les spécialistes appelle ça l’image « à trame  » ou l’image à réseau ligné ». Mais pour dénommer cette technique, nous avons préféré nous référer aux petits théâtres d’ombres très populaires au début du XXe siècle, baptisés « Ombro-cinéma ».

    Michaël Leblond

    • Bonjour monsieur Leblond,

      Merci à vous d’avoir visité mon blogue!

      Merci aussi pour les précisions sur la technique que vous utilisez. J’avoue que mes recherches sur Internet n’ont pas été aussi fructueuses que je le souhaitais – j’aurais aimé en apprendre encore davantage sur cette technique! Effectivement, votre procédé diffère de la scanimation (je ne savais pas que cette technique était brevetée), mais je vois beaucoup de similarités dans l’effet produit et dans les principes généraux. Ce que j’aime particulièrement de votre livre – et cela n’enlève rien à ceux de Rufus Butler Seder – c’est que l’animation y est très présente, oui, et ajoute beaucoup à l’oeuvre, mais le reste (la narration, les illustrations) a autant de valeur. Le livre est très beau (j’adore le format) et très intéressant à regarder.

      Je vais certainement lire « Lunaparc » aussi!

      • Bonsoir,

        oui c’est vrai qu’il y a des points communs avec les livres de Rufus Butler Seder. La technique sur laquelle repose les livres est la même.
        Pour moi, la principale différence c’est qu’avec « Pyjamarama » la grille est « flottante », l’image sous-jacente (l’image striée) est entièrement visible, le lecteur a donc l’impression de « décoder » l’image avec la grille, de l’explorer (car la grille est plus petite que le format du livre).

        Alors bon voyage au Lunaparc !

        Michaël Leblond

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s