Design scandinave

Le design scandinave a la cote sur les blogues de design d’intérieur et dans les magazines. Si, comme moi, vous aimez ces décors épurés, à la fois modernes et chaleureux, avec une touche d’originalité, vous aimerez le blogue From Scandinavia with love qui regorge d’images (sérieusement, il y en a des tonnes). Pour vous en convaincre, en voici quelques-unes.

Mon truc : suivre le fil RSS du blogue pour ne pas en manquer une seule. De la même manière, je suis également un autre blogue de l’auteure, Hello, I’m Tiger!. Là aussi, beaucoup de belles choses, à raison d’une seule image par jour.

Aimez-vous?

Jolies choses – liste non exhaustive

Photo : Oh Happy Day

Maude a publié la semaine dernière la liste des blogues qu’elle suit quotidiennement. À la sienne (je les lis tous moi aussi), j’ajoute ceux-là :

Oh Happy Day : le blogue de la soeur de DesignMom. Elle est actuellement à Paris avec son mari et ses deux garçons. Elle fait de belles choses, ses photos sont belles et je veux absolument aller (tant qu’à y être, regardez sa série complète sur Paris ici). Nous aimons tellement ce qu’elle fait que nous avons fait imprimer les nouvelles cartes de L’abricot par sa compagnie – à recevoir sous peu. J’ai hâte.

Bleubird Vintage  : parce que j’aime son amour des choses vintages et ses séries de photos heure par heure – à voir ici.

Design*Sponge : plein de jolies choses, un blogue à faire défiler rapidement en raison du trop grand nombre de posts chaque jour. Je dois avouer que le nouveau design du site me plaît moins et que, conséquemment, je le visite beaucoup moins souvent, mais il demeure digne de mention.

Mer Mag : les posts sont peu fréquents, mais toujours beaux. Coup de coeur total pour ce projet de t-shirt et pour ces photos de Pâques (entre autres).

A Creative Mint: même chose que le précédent, mais celui-là, je reçois son contenu par courriel. Ça sauve du temps! (j’aime les inspirations de couleurs et ses montages photos, ici).

Il y en a beaucoup d’autres que je vous garde pour une prochaine fois. En attendant, en avez-vous à ajouter?

Le rien

En fin de semaine, Foglia publiait dans La Presse et sur cyberpresse (où je l’ai lue) sa chronique «Expliquez-moi ce rien». Je le cite :

[…] Coeur de pirate twitte. En rentrant je me mets au yoga (30 juillet) – J’ai pas encore mangé de frites en Belgique mais demain je le fais (25 mai) – Je fais une cure de tournée: pas de café pas d’alcool pour un mois (8 juillet) – Cette semaine je fais trois fuseaux horaires différents (4 février) – Now back à Montréal pour 24 heures (14 septembre).

C’est ici, amis lecteurs, qu’il faut m’expliquer la nature de ce rien qui m’échappe totalement, de ce rien qui est 90% de ce qui s’écrit dans les médias sociaux.

Expliquez-moi pourquoi l’intime le plus plat, en cela qu’il est le moins intime qui soit, est en train de révolutionner les communications en 140 caractères? A-t-on à ce point besoin de ne rien se dire pour se reconnaître et s’apprécier?

photo : Mike Mogele

Personnellement, je ne suis pas une fan de Twitter, même si j’aime bien y jeter un oeil à l’occasion. Par contre, je passe beaucoup de temps à naviguer sur différents blogues et sur Facebook. Alors oui, je fais partie de ceux qui apprécient les médias sociaux.

Peut-être que c’est parce que je travaille de la maison, mais ma tournée quotidienne des blogues est devenue une routine et je le fais de la même manière que quelqu’un saluerait toujours les mêmes collègues le matin pour discuter de tout et de rien et de leur souper de la veille. C’est également une façon de découvrir des gens avec qui je partage des intérêts (rien d’étonnant à ce que les blogues que je lis religieusement soient tous tenus par des mères pigistes avec un sens esthétique qui me plaît) et qui deviennent une source d’inspiration pour mes projets personnels. Des gens de partout que je n’aurais jamais rencontrés autrement.

Ici, bien sûr, je parle davantage du blogue que des autres réseaux sociaux, même si je crois que Twitter ou Facebook peuvent permettre la même chose.

Tout ça pour dire que ce que Foglia appelle «le rien» est, pour moi, une rencontre avec le quotidien. Une façon supplémentaire d’entrer en contact avec les autres.

Et vous, qu’y voyez-vous?

Nouveau blogue!

Au printemps 2009, j’ai commencé à tenir, moi aussi, mon blogue sur le web. N’ayant trouvé ni la formule ni le ton qui me convenait, j’ai rapidement laissé tomber mon assiduité et l’on sait qu’un blogue non mis à jour, c’est un blogue non lu.

Pourtant, des blogues j’en lis! Parmi ceux que je regarde quotidiennement, il y a lui, lui, lui et lui, sans compter les liens que j’y trouve et qui me font découvrir tellement de choses (et aussi perdre beaucoup de temps) et les blogues de mes amis.

J’ai donc décidé de tenter à nouveau l’expérience et de partager avec vous mes coups de coeur, mes trouvailles, mes réflexions sur des sujets qui m’intéressent. Bien sûr, je parlerai de design (graphique, d’objet, d’intérieur), de maternité (un peu, pas trop, je pense), de cinéma, de mes lectures… Et j’espère que vous participerez à la discussion en ajoutant vos commentaires.

Le ton sera léger, les photos, nombreuses. J’ose seulement croire que je parviendrai à être plus présente ici que .

Pour souligner ce nouveau départ, j’ai aussi déménagé sur WordPress parce que:

1. les gabarits sont jolis et nombreux;

2. c’est un système à gestion de contenu efficace et dont les fonctionnalités peuvent dépasser celles du blogue (voir le site du Centre Consul Te Formation que nous avons fait récemment avec l’équipe de Symétris);

3. nous procéderons bientôt à un déménagement vers WordPress du blogue de L’abricot.

Pour conclure, je vous pose la question : écrivez-vous blog ou blogue?