Des ateliers et de la voix

CBF002 (2 of 152)

Chaque année, dans le temps des fêtes, Julien et moi prenons le temps de revoir l’année qui se termine et celle qui s’en vient, histoire de nous fixer des objectifs, de penser à nos projets, de faire le point.

Pour 2014, nous avions envie de donner des ateliers. Nous avons commencé avec un atelier de gravure et un autre de sérigraphie dans la classe d’Henri, puis nous avons créé un mini-atelier d’impression dans le cadre de l’événement « Édition florale » de Collectif blanc et enfin, cet automne, nous avons prévu deux autres ateliers de gravure. Aussi bien dire que nous avons atteint notre objectif (yé!).

CBF002 (96 of 152)

Ce que j’aime particulièrement dans les ateliers, c’est la possibilité de rencontrer les participants, de m’inspirer de ce qu’ils font, d’échanger et de discuter. La dernière fois, j’avais une extinction de voix (qui s’est prolongée pendant 6 jours. c’était interminable), alors je me reprendrai le 8 novembre prochain.

ateliergravure_08 ateliergravure_12 ateliergravure_26

L’atelier de gravure aura lieu à l’Espace Pop. Vous aurez l’occasion de vous initier à la linogravure et vous pourrez repartir avec un ensemble de couteaux, une plaque gravée, des impressions sur différents types de papier, un tapis antidérapant pour la gravure, un ensemble de polissage et un cahier de notes imprimé à la main. Les deux derniers ateliers ont été vraiment chouettes. J’espère que vous vous joindrez à nous le 8 novembre!

Si ça vous intéresse, les inscriptions sont par ici!

+++

Crédits :

Les deux premières photos sont du photographe Jean-Michael Seminaro, pendant l’Édition florale.

Les trois dernières sont de moi, à l’atelier de gravure du 18 octobre dernier. Vous pouvez voir l’album complet ici.

Le nouveau Grilled cheese sort dimanche!

GrilledCheese_Co_24Deux mois de silence sur le blogue. C’est un peu long – plus que d’habitude, en tout cas. Et pour une fois, je n’ai pas vraiment d’excuse. Oui, j’ai beaucoup travaillé. Et le fiston a commencé l’école à la fin août, mais nous nous adaptons très bien (et beaucoup beaucoup mieux que ce que j’appréhendais) à notre nouveau rythme de vie-avec-un-réveil-matin. Alors, il n’y a rien vraiment qui justifie deux mois sans passer ici, si ce n’est l’envie d’une pause temporaire.

Mais, on sort le nouveau numéro de Grilled cheese ce dimanche et j’avais envie de vous inviter au lancement. Ça se passe à partir de 11 heures à la librairie Le port de tête. La rumeur dit que les collaborateurs seront sur place et qu’il y aura une activité d’origami pour les enfants. Ça, et la possibilité de vous procurer notre nouveau numéro, ça fait beaucoup de bonnes raisons pour venir!

GrilledCheese_Co_46 GrilledCheese_Co_35 GrilledCheese_Co_34 GrilledCheese_Co_06

 

Une grande chambre pour un grand garçon

affichesVintage_05

Henri commencera l’école à la fin de l’été. Pour l’occasion, il nous a mentionné quelques fois qu’il avait envie de changer de décor. Son rêve ultime : un lit surélevé avec un petit bureau de travail et un coin lecture en dessous.

Je ne suis pas encore certaine de ce que nous ferons dans sa chambre. J’ai envie d’un mur tableau, d’étoiles en vinyle collées au mur, de nouveaux coussins… mais une chose est certaine : ces jolies affiches cartonnées vintages que nous avons trouvées la fin de semaine dernière à la librairie Romans Savons y feront belle figure. Henri a choisi ses cinq préférées (et ça tombe bien, c’étaient aussi celles que je préférais).

affichesVintage_17 affichesVintage_14 affichesVintage_13 affichesVintage_07 affichesVintage_01

Pendant qu’on réfléchit à la nouvelle chambre, j’ai envie d’avoir votre avis : est-ce que vos enfants ont un lit surélevé? en aviez-vous un quand vous étiez petit? ça vous plaisait? J’avoue que j’hésite un peu. Parce que pour avoir assez de place pour être confortable dessous, il faut qu’il soit assez élevé (au moins 5 pieds, je pense, non?). Alors j’ai peur que ça complique un peu tout, surtout l’heure de l’histoire, et je ne suis pas prête à y renoncer de si tôt.

+++

Pour voir ce dont a l’air la chambre actuellement (quand elle est bien rangée), c’est ici.

Grilled cheese – numéro 0

Je viens de faire ce billet sur le blogue de L’abricot, mais j’avais envie de le partager ici aussi. Le voici donc, tel quel!

+++
Une idée de projet lancée au hasard sur notre page Facebook le 8 janvier dernier qui devient quelques mois plus tard un magazine pour enfants, imprimé en deux couleurs au riso dans notre sous-sol et qui nous remplit de fierté.

Un gros merci à tous ceux qui y ont participé et à la librairie Le port de tête qui nous a reçus pour le lancement.

Idée originale, conception, gestion : Julia Couture + L’abricot
Design graphique et impression : L’abricot
Illustrations : Julia Couture, L’abricot, Patrick DoyonBenoit Tardif et Annick Gaudreault
Révision linguistique : Marie-Claude Masse
Traduction : William S. Messier

grilledcheese_01

grilledcheese_08

grilledcheese_11

grilledcheese_12

grilledcheese_15

grilledcheese_17

grilledcheese_18

GC_Camping_05

GC_Camping_09

GC_Camping_11

GC_Camping_13

GC_Camping_17

GC_Camping_19

GC_Camping_22

GC_Camping_23

GC_Camping_28

GC_Camping_61

 

Pour l’acheter ou vous abonner : grilledcheesemag.bigcartel.com

Pour plus d’infos : Facebook.com/GrilledCheeseMag

Pour des vidéos du processus d’impression : ici et ici

 

 

Coup de coeur : Archip’tits

1380015_432127953559850_1970763827_n
J’avais prévu vous parler aujourd’hui de nos 24 heures à Almonte, en Ontario, mais en tombant sur le plus récent billet d’Archip’tits, avant de me coucher, j’ai changé mes plans.

J’ai partagé l’adresse de ce site sur Facebook, il y a quelques semaines déjà. Archip’tits, c’est un blogue sur l’architecture contemporaine pour les enfants. Un site à la fois beau, ludique et intéressant, créé par une super équipe. À lui seul, le travail de la designer graphique Agathe Lievens vaut le détour, mais ne vous y limitez pas. Je vous suggère fortement de découvrir l’univers d’Archip’tits (avec ou sans vos enfants) et leur plus récent billet sur la Bibliothèque nationale de France est un bon point de départ. Il est juste assez informatif, avec ce qu’il faut de cute (regardez la vidéo!). En prime, l’équipe a même créé un livret-jeux en lien avec leur sujet.

Je dis ça comme ça, mais si quelqu’un avait envie de faire un projet semblable ici, j’aurais bien envie d’y participer.

 

couverture-01

En attendant, j’ai beaucoup de plaisir à travailler sur Grilled cheese, un nouveau magazine imprimé pour enfants que Julien et moi faisons avec Julia Couture, la blogueuse derrière L’enfant moderne. Je vous en reparle très bientôt. D’ici là, vous pouvez le découvrir un peu ici.

 

Henri fait de l’impression – 3

Je ne sais plus trop comment nous avons eu l’idée de ce projet, Henri et moi, mais ça s’est passé dans le métro, la semaine dernière. Nous parlions de notre atelier de gravure, je lui disais que le Musée de l’imprimerie nous avait prêté une presse, qu’il devrait l’essayer, etcétéra, etcétéra, et nous avons eu envie de faire un projet à deux pour Pâques. C’était parfait : lui dessine, moi je grave une plaque de linoléum, nous imprimons ensemble.

Moi : Tu pourrais dessiner un oeuf…

Lui : Oui… mais j’aimerais mieux une scène de Pâques, avec un lapin et une chasse aux oeufs.

Ça a donné ça. Et nous en sommes tellement contents que je suis certaine qu’on s’y remettra bientôt!

Linogravure_Paqu_18

Linogravure_Paqu_25

Linogravure_Paqu_11

Linogravure_Paqu_10

Linogravure_Paqu_16

Linogravure_Paqu_12

Linogravure_Paqu_01

+++

D’autres projets d’impression avec Henri, quand il était plus petit ici et ici.

Venez apprendre la gravure et l’impression avec nous!

AnnonceAtelier

À l’automne 2010, pour un mandat que nous avions à faire, Julien a décidé de s’initier à la linogravure. Ça faisait quelque temps, déjà, qu’il s’intéressait à l’impression et ce mois de septembre a été un tournant : il a fabriqué une presse et il a fait ses premières gravures. Nous aimions tellement le processus qu’on a tôt fait de continuer à l’explorer et, depuis, l’histoire d’amour continue. 

Si vous me suivez ici depuis un petit bout de temps, vous savez déjà que nous avons suivi une formation en impression sur presse typographique l’an dernier et que nous aimons produire des objets que nous vendons ensuite dans des salons. Parce que nous avions envie de partager le plaisir que nous avons à faire ce genre de projet, nous avons monté un atelier de gravure et d’impression qui aura lieu le 6 avril prochain.

Je vous en parle parce que je pense que ça sera vraiment un bel atelier et que j’aimerais bien vous y voir! Chaque participant aura l’occasion de graver quelques plaques et de repartir avec ses impressions, un cahier de notes fait à la main et un ensemble de cinq couteaux. Sur place, nous expérimenterons différentes techniques d’impression et Julien donnera ses trucs pour graver, qu’il a développés après quelques années de pratique.

Si vous voulez plus d’information ou vous inscrire, c’est par ici!

Vous venez?

Nadia Taylor chez Ikea

pjatteryd-tableau__0195810_PE351389_S4

J’étais en train de regarder les modèles de cadres sur le site d’Ikea pour un contrat que nous faisons en ce moment (je sais, il y a pire comme travail) et je suis tombée sur cette image de l’artiste Nadia Taylor qui fait partie de la nouvelle collection. Une petite visite sur la Toile m’a permis de découvrir son travail.

C’était trop beau pour que je le garde pour moi toute seule.

bear600 ice-skating bird feeder

Tant qu’à regarder le site d’Ikea, je suis aussi tombée sur ce tableau de la photographe Kari Herer dans la nouvelle collection. J’aime beaucoup. Et vous?

pjatteryd-tableau__0249962_PE388299_S4

5 ans

Nous avons fêté les cinq ans d’Henri la fin de semaine dernière.

Cinq ans!

Pour dire vrai, je ne suis pas de ceux (à tout le moins, pas pour l’instant) qui trouvent que le temps passe trop vite et qui n’en reviennent pas de voir leur enfant grandir si rapidement. Pour moi, les cinq ans d’Henri tombent juste à point. J’ai l’impression d’avoir bien vu le temps passer, de l’avoir vu grandir et s’épanouir et d’arriver aujourd’hui, avec lui, à cette nouvelle étape. Parce que cinq ans, c’est quelque chose : c’est le début de l’âge scolaire, avec tout ce que cela comporte de nouvelles réflexions, de nouveaux questionnements, de nouvelles connaissances et, particulièrement dans le cas d’Henri, d’un nouveau sens bien aiguisé de la répartie. À cinq ans, mon fiston a une confiance inébranlable en la vie et je suis fière de le voir foncer tête première dans de nouvelles activités. J’aime le regarder découvrir de nouveaux intérêts, se faire de nouveaux amis, se découvrir lui-même, gagner en autonomie et j’aime partager des moments de grande complicité avec lui, discuter sérieusement (ou non), rigoler sans fin, regarder des (tonnes de) livres, bricoler, marcher dans la neige, écouter (les très nombreuses) choses qu’il a à raconter… Des moments simples et doux et toutes ces petites choses qui deviennent, avec lui, un peu magiques.

Et parce que, pour lui, avoir cinq ans, c’était important, nous avons choisi de célébrer le coup avec sa première vraie fête d’amis, avec activités organisées et sacs-surprises en prime. Je vous reparlerai de la fête bientôt, mais d’abord, j’avais envie de vous montrer les cartons d’invitation que nous avons envoyés.

Parce qu’Henri aime bien faire de la sérigraphie, nous avons opté pour cette technique de reproduction assez rapidement. J’ai alors dessiné les différents éléments de texte et Henri s’est chargé de dessiner un camion. Julien a ensuite – sous la supervision constante du fiston – mis ensemble tous les éléments pour faire deux écrans (un pour le noir, l’autre pour la couleur) et Henri a choisi des encres orange et doré pour l’impression. Nous les avons placées de part et d’autre de l’écran pour donner plus de nuance à la couche colorée. Le projet a pris beaucoup moins de temps qu’il en a l’air. Une heure et tout était terminé, même les enveloppes étaient adressées. Et on a eu beaucoup de plaisir. La preuve :

Invitations_04

Invitations_06

Invitations_19

Invitations_14

Invitations_45

Invitations_70

Invitations_65

Invitations_34

Dans la bibliothèque : Tout schuss!

Henri n’est vraiment pas souvent malade (je touche du bois), mais il s’est levé lundi matin avec ce qui a toutes les apparences d’une gastro qu’il a traînée jusqu’à ce matin. Là, il va beaucoup mieux et je pense qu’il sera en pleine forme demain (je touche encore du bois), mais nos deux derniers jours ont surtout été consacrés à paresser dans le lit, à regarder des films de Noël, à se risquer quelques minutes à l’extérieur, le temps de faire un bonhomme de neige, et à lire des livres. Je vous avoue que je ne m’en plains pas trop parce que nos dernières semaines ont été vraiment occupées et que prendre deux jours comme ça avec mon fiston, ça m’a fait du bien.

Et puisque j’ai eu un peu de temps, j’en ai profité pour faire quelques photos de ce livre que nous avons acheté il y a quelques semaines et lus plusieurs dizaines de fois depuis. En plus, il est vraiment parfait pour la saison froide.

tout_schuss_22

« C’est l’hiver au Mont Trafollé, petite station de ski quelque part en Norvège dans les années 50. Le thermomètre indique moins 4 degrés, une magnifique journée s’annonce : Marius Rossignol avec sa tête de Babar se prend pour Simon Ammann, une diablesse en monoski fonce tête baissée et écope d’une sévère amende, deux zigotos se traitent d’ectoplasmes perchés sur le toit d’une cabine. Tout le monde n’a pas la chance de profiter du plein air : au village, les enfants sont confinés à l’école en compagnie des premiers explorateurs Scott et Amundsen. Un peu plus loin, Lucy Pomponette avec ses doigts de fée crée des magnifiques couvre-chefs en forme de boules de Noël. Le ciel rosit, les téléskis restent immobiles. Pour finir la journée en beauté, rien de tel que de se trémousser au rythme endiablé de l’accordéoniste Clas Soerensen! » Le résumé vient d’ici et relate très bien l’histoire – ou la non-histoire plutôt – de Tout schuss!. Magnifiquement écrit et illustré par Bjorn Rune Lie, le livre parle de l’hiver comme je ne l’avais encore jamais vu dans un livre pour enfants, de l’hiver au quotidien, à la fois dans ce qu’il a de plus banal et de plus spécial. C’est un livre au motif de jacquard, aux couleurs surprenantes, qui donne autant envie de s’emmitoufler près d’un feu de foyer que de sortir jouer à l’extérieur.

La seule chose qui me déplait (parce qu’il faut bien que je chiale un peu), c’est le choix du papier légèrement glacé. Il me semble qu’il aurait été vraiment plus beau sur papier mat (comme les livres de La Pastèque, disons). Mais pour le reste, c’est un gros gros coup de coeur.

tout_schuss_15

tout_schuss_19

tout_schuss_11

tout_schuss_09

tout_schuss_07

tout_schuss_05

tout_schuss_04

tout_schuss_01

Tout schuss!, Bjorn Rune Lie, Éditions Thierry Magnier, novembre 2011, 56 pages.